INFOLETTRE
La Minute bovine : janvier 2022

CLIQUEZ SUR VOTRE SECTEUR POUR VOS NOUVELLES

       

 

COUP D’OEIL SUR LES MARCHÉS DU BOEUF ET DU VEAU

 

Version française
English version

Retour en haut


 

Cliquez sur un secteur pour les prix du marché

BOUVILLON
BOVIN DE RÉFORME ET VEAU LAITIER
VEAU DE GRAIN
VEAU DE LAIT
VEAU D’EMBOUCHE

Retour en haut

 

ÉVÉNEMENTS À VENIR

 

Filières BŒUF ET VEAU

Filière VEAU

Filière BŒUF

 

 

ACTUALITÉS

 

Calendrier des assemblées générales annuelles régionales 2022

Les assemblées générales annuelles des syndicats régionaux des producteurs de bovins du Québec se tiendront dans le courant du mois de février.

Considérant le contexte épidémiologique actuel, nous vous invitons à prendre connaissance des informations qui pourraient avoir été mises à jour selon le mode de tenue de votre assemblée, soit en présentiel ou virtuel.

Pour prendre connaissance du calendrier, visitez le http://bovin.qc.ca/agr-2022/.

Source : PBQ

Retour en haut


Lancement du concours – Prix de la gérance de l’environnement Section Québec

 « L’engagement envers la terre, l’eau et la faune est une condition préalable à l’élevage du bétail en bonne santé. La durabilité n’est pas un mot à la mode… c’est un mode de vie. »

 Depuis 1996, le Prix de la gérance de l’environnement (TESA) a été décerné chaque année au niveau national pour récompenser le leadership des producteurs de bovins en matière de conservation. Les candidats sont sélectionnés sur la base de leurs pratiques de gestion, leurs réalisations et leurs objectifs. Chaque province sélectionne un candidat qui ensuite devient un candidat potentiel au prix national.

Pour soumettre votre candidature, contactez votre syndicat régional. La date limite pour remettre une candidature est le 15 mars.

Source : PBQ

Retour en haut


Aide financière – 4e période d’inscription IMAPA

La quatrième période d’inscription de l’Initiative ministérielle Action-prévention agroalimentaire (IMAPA) est en cours pour les volets 1, 2 et 3.

Rappelons que ce programme d’aide financière est destiné aux entreprises agroalimentaires et que pour s’inscrire au volet 3, ces entreprises doivent soumettre un projet correspondant à l’un de ces thèmes :

  • Gestion des antibiotiques
  • Salubrité des aliments
  • Biosécurité
  • Mesures d’urgence

 

Date limite d’inscription 

Volets 1, 2 : 15 février 2022

Volet 3 : 31 mai 2022

Aide financière : elle couvre de 60 % à 75 % des dépenses admissibles.

Pour votre information, les éleveurs de chevaux et d’animaux de compagnie ne sont pas admissibles à cette Initiative.

 

L’adresse raccourcie de la page Web est : Québec.ca/action-prevention-agroalimentaire

Si vous avez des questions, concernant l’Initiative ministérielle adressez-vous au imapa@mapaq.gouv.qc.ca.

Source : MAPAQ

Retour en haut

 

BOVIN DE RÉFORME ET VEAU LAITIER

Transport : l’ACIA publie des changements

Le 17 janvier 2022, l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) a diffusé un communiqué qui met en lumière des changements concernant le transport des veaux laitiers. Pour voir le communiqué de l’ACIA.

Nouveautés :

  • Les veaux laitiers âgés de 9 jours et plus pourront être transportés pour une durée maximale de 16 heures (12 heures prévues au règlement initial + 4 heures accordées temporairement).
  • Les veaux laitiers devront être en bon état (aptes au transport, état physiologique optimal (pas malade, pas déshydratés)).
  • Si les veaux laitiers ne respectent pas ces critères à leur arrivée, des mesures d’application de la loi pourraient être prises, et ce, même si les délais sont respectés (12 ou 16 heures).

Il ne faut pas oublier :

  • Si le veau laitier ne peut pas être transporté dans l’intervalle de 16 heures (12 heures prévues au règlement initial + 4 heures accordées temporairement), alors il est obligatoire de lui offrir un repos de 8 heures avec accès à l’eau salubre et à l’alimentation avant de reprendre le transport.
  • Un veau laitier de moins de 9 jours ne peut être transporté à un encan.

L’ACIA a aussi reconnu que les recherches en cours donneraient des informations utiles qui pourraient être prises en compte dans l’application du règlement. Il faut préciser que les PBQ viennent d’obtenir du financement de l’ACIA pour un projet sur un aliment alternatif à donner aux veaux laitiers dans les lieux de repos.

Rencontre avec la ministre

Depuis deux ans, les PBQ travaillent pour faire valoir la position des producteurs sur le règlement sur le transport. Le 19 janvier, une rencontre, prévue avant la publication du communiqué de l’ACIA, s’est tenue avec la ministre fédérale de l’Agriculture, Mme Marie-Claude Bibeau. Les PBQ ont souligné l’ouverture de l’ACIA et ont fait part de leur intérêt à poursuivre les discussions lorsque les résultats des projets de recherche seront connus. De plus, ils ont réitéré le besoin d’un programme d’aide financière pour aider à mettre en place les adaptations nécessaires liées au changement règlementaire.

Des veaux en bonne santé

La clé d’un bon transport est d’envoyer un veau en bonne santé. Avant de l’envoyer, il faut s’assurer qu’il soit apte et capable d’endurer la durée complète du trajet. Advenant que ce ne soit pas le cas, l’ACIA pourrait émettre une sanction à tous ceux qui ont participé au transport du veau, y compris le producteur. Voyez les caractéristiques d’un veau apte au transport ici : infographie ACIA.

Source : PBQ

Retour en haut

 

VEAU DE GRAIN ET VEAU DE LAIT

NouVeau en promo!

Le Veau du Québec était à l’honneur à l’émission Savourer sur ICI Radio-Canada Télé le 7 janvier dernier. Geneviève O’Gleman a cuisiné une recette de veau bourguignon tout-en-un avec des cubes de veau de grain. Pour voir l’émission, cliquez ici.

Le Veau du Québec a été invité à partager son article de blogue La mijoteuse : votre alliée pour les soirs pressés dans le blogue Mangeons local plus que jamais. Il est en ligne depuis le 12 janvier. Pour voir l’article, cliquez ici.

Source : PBQ

Retour en haut

 

VEAU D’EMBOUCHE ET BOUVILLON

 

Webinaires – Présentation du nouveau modèle de coût de production des secteurs veau d’embouche et bouvillon pour le Programme ASRA

Les 11 et 13 janvier derniers se sont tenus les deux webinaires visant à présenter les résultats technico-économiques du secteur veau d’embouche et du secteur bouvillon d’abattage tels qu’enquêtés par le Centre d’études sur les coûts de production en agriculture (CECPA) pour l’année financière 2020. Tous les cinq ans, le CECPA est mandaté par La Financière agricole du Québec pour effectuer un coût de production détaillé du secteur veau d’embouche et du secteur bouvillon d’abattage. En plus de soutenir la révision du Programme ASRA pour le produit Veau d’embouche et pour le produit Bouvillon d’abattage, cette étude est également utile à l’ensemble des intervenants, conseillers et producteurs. Elle sert, entre autres, de point de référence pour les entreprises désireuses de se comparer et d’améliorer leurs performances.

Pour voir ou revoir les webinaires, cliquez ici :

Veau d’embouche

Bouvillon

 

Source : PBQ

Retour en haut


Le corral de type Bud box : des équipements simples et fonctionnels pour des manipulations efficaces et sécuritaires

Le corral de type Bud box : des équipements simples et fonctionnels pour des manipulations efficaces et sécuritaires, réalisée par le Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec (CRAAQ) et tournée sur deux fermes québécoises, explique les caractéristiques physiques et les comportements naturels des bovins et démontre les bonnes pratiques de manipulation de ces animaux dans le corral ainsi que l’usage d’installations fonctionnelles, sécuritaires et adaptées. 

La vidéo et le feuillet technique sont offerts gratuitement par le CRAAQ.

Source : MAPAQ

Retour en haut

 

NOUVELLES DE LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC

Secteur bovin : près de 14,7 M$ versés grâce au Programme d’assurance stabilisation des revenus agricoles

La Financière agricole du Québec versera près de 14,7 M$ aux producteurs de veaux d’embouche et de veaux de grain dans le cadre de la deuxième avance de compensation de l’année d’assurance 2021 au Programme d’assurance stabilisation des revenus agricoles (ASRA). Les sommes attribuées aux producteurs leur permettront d’avoir accès à des liquidités dans un contexte où le prix de vente est inférieur au coût de production.

Pour les producteurs de veaux d’embouche, le paiement s’élève à près de 13,8 M$, ce qui représente 28,66 dollars par vache et 0,3283 dollar par kilogramme de veau vendu. Pour ce qui est des producteurs de veaux de grain, ils recevront 900 000 dollars, soit 19,39 dollars par veau vendu.

Ce second paiement porte à près de 78,6 M$ le montant total versé au secteur bovin en 2021 par le Programme d’assurance stabilisation des revenus agricoles. Rappelons que les compensations du programme sont assumées aux deux tiers par le gouvernement et au tiers par les producteurs de bovins.

 Faits saillants sur le Programme ASRA

  • Programme de type collectif qui protège contre la fluctuation des prix et des coûts de production.
  • Paiements versés lorsque le prix de vente moyen d’un produit est inférieur au revenu stabilisé ajusté, lequel est basé sur le coût moyen de production des entreprises spécialisées.
  • Programme financé aux deux tiers par La Financière agricole et au tiers par les adhérents.
  • Productions couvertes : agneaux, bouvillons et bovins d’abattage, veaux d’embouche, veaux de grain, porcelets, porcs, céréales (avoine, blé, orge) et canola.

La Financière agricole du Québec, c’est…

  • Une relation d’affaires avec un peu plus de 23 500 entreprises agricoles et forestières;
  • Une offre de produits et de services de qualité en financement, en assurance et en protection du revenu;
  • Avoir la relève agricole au cœur de ses priorités en lui offrant une aide financière directe et adaptée à sa réalité, dont 12,3 M$ accordés à 536 jeunes de cette relève;
  • Une équipe soucieuse des besoins des producteurs agricoles et des enjeux en agriculture;
  • Participer à l’essor économique du Québec et de ses régions avec :
  • des valeurs assurées s’élevant à 4,18 G$ et le versement de 2,21 G$ au cours des cinq dernières années dans le cadre de ses programmes de gestion des risques; et
  • un portefeuille de garanties de prêts atteignant 6,01 G$.

Vous désirez approfondir vos connaissances sur nos programmes?

Visionnez nos webinaires

 1 800 749-3646  I  www.fadq.qc.ca

Source : FADQ

Retour en haut

 

NOUVELLES DE LA CANADIAN CATTLEMEN’S ASSOCIATION

 

La Corée du Sud lève la suspension des importations de bœuf canadien

19 janvier 2022 – Ottawa, ON

À compter du 19 janvier 2022, la Corée du Sud lève sa suspension des importations de bœuf canadien. 

L’Association canadienne des éleveurs de bovins (ACEB) a travaillé en étroite collaboration avec le gouvernement du Canada pour retrouver l’accès au marché, à la suite de la suspension temporaire des importations de bœuf canadien par la Corée du Sud le 21 décembre 2021. Cette suspension fait suite à la notification de l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) à l’Organisation mondiale de la santé animale concernant un cas confirmé d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) atypique au Canada. L’ESB atypique est une forme distincte de l’ESB classique qui se manifeste rarement et spontanément dans toutes les populations bovines du monde. Le cas a été détecté dans le cadre d’initiatives de surveillance de routine et n’est pas entré dans le système alimentaire.

De janvier à novembre 2021, les exportations de bœuf canadien vers la Corée du Sud ont atteint 12 178 tonnes pour une valeur de 108,7 M$. Il s’agit d’une augmentation de 130 % en volume et de 207 % en valeur par rapport à la même période en 2020, ce qui représente 2,6 % des exportations totales de bœuf et dépasse les 5 290 tonnes exportées pour l’année civile 2020. 

La détection d’un cas atypique n’a aucune incidence sur le statut de risque négligeable d’ESB du Canada et ne devrait pas interrompre davantage les flux commerciaux. L’ACEB continue de travailler avec le gouvernement du Canada pour regagner l’accès aux marchés de la Chine et des Philippines. 

L’ACEB continuera de se concentrer sur l’élimination des restrictions d’accès au marché datant de l’ESB et sur la mise à jour du certificat d’exportation Canada-Corée. 

Source : CCA

Retour en haut


Loblaws renforce son engagement envers l’approvisionnement en bœuf durable

Read the original article

L’entreprise triple son achat initial, soit trois millions de livres de plus, d’ici 2023.

Le 16 décembre dernier, Loblaws Companies Ltd. a pris un engagement important envers l’approvisionnement en bœuf durable, ce qui réitère la demande pour du bœuf provenant de fermes certifiées par la Table ronde canadienne sur le bœuf durable (TRCBD).

Crédit photo : Canada Beef

La TRCBD est ravie d’annoncer que Loblaws Companies Ltd. renforce son engagement envers la durabilité du bœuf au Canada avec un achat de trois millions additionnels de livres de bœuf provenant de fermes certifiées durables d’ici 2023, ce qui est le triple de l’achat initial d’un million de livres en 2020. Avec ce dernier engagement, Loblaws réitère non seulement l’importance qu’elle accorde au fait d’offrir des options alimentaires durables à ses consommateurs, mais aussi son soutien indéfectible aux producteurs canadiens qui appliquent des pratiques durables sur le terrain. Le bœuf proviendra de fermes certifiées par la TRCBD en partenariat avec le programme Ontario Corn Fed Beef, tout en respectant les normes déterminées par la TRCBD.

« L’annonce d’aujourd’hui renforce notre engagement long terme afin de faire avancer la durabilité dans la chaîne d’approvisionnement du bœuf au Canada. En tant que détaillant et membre fondateur de la TRCBD, nous souhaitons que de plus en plus de producteurs de bœuf adhèrent à la certification de leurs pratiques à la ferme qui sont conformes aux normes de durabilité de la TRCBD. » – Simon Romano, vice-président de Aliments frais, Viande, Fruits de mer et Charcuteries pour Loblaws Companies Ltd.

« La TRCBD apprécie le soutien constant de la part d’un important détaillant comme Loblaws, qui s’engage à travailler en collaboration avec l’industrie bovine en soutenant les pratiques durables de cette dernière et en partageant cette information avec les consommateurs canadiens. Ce solide engagement démontrera à notre communauté de producteurs de bœuf que Loblaws accorde une grande valeur à leur dévouement et est sérieuse au sujet de travailler avec eux pour réaliser de vrais progrès. » – Anne Wasko, présidente de la TRCBD.

Loblaws travaille avec les partenaires de sa chaîne d’approvisionnement sur la mise en place d’un système où un minimum de 30 % de l’approvisionnement en bœuf sera certifié par la TRCBD et sera intégré aux achats totaux de bœuf de Loblaws pour sa marque Ontario Corn Fed Beef vendue dans les magasins en Ontario.

L’approvisionnement même d’une portion du bœuf auprès de producteurs dont les pratiques ont été auditées indépendamment rassure les consommateurs au sujet de la production des aliments qu’ils consomment, soutient les améliorations continues et souligne l’importance du rôle du système agricole canadien concernant l’atténuation des changements climatiques et au sein d’un système alimentaire durable.

« Le plan du programme Ontario Corn Fed Beef démontre l’importance que nous accordons à l’assurance qualité des pratiques à la ferme. Notre engagement est tout d’abord envers nos producteurs, mais également envers nos transformateurs et Loblaws, notre détaillant exclusif grâce auquel les informations concernant l’assurance qualité sont véhiculées jusqu’aux consommateurs qui achètent nos produits de marque afin de nourrir leur famille. Le partenariat entre Ontario Corn Fed Beef, la TRCBD et Loblaws donne la chance aux producteurs locaux de l’Ontario de fournir du bœuf produit selon les normes déterminées par la TRCBD et d’être reconnus, en tant que producteurs de bœuf canadiens, pour leur dévouement envers la pratique d’une production bovine responsable et durable. » – Jim Clark, directeur exécutif de l’Ontario Cattle Feeders Association et du programme Ontario Corn Fed Beef

Pour en apprendre davantage au sujet de la TRCBD, visitez le crsbcertified.ca.

Source : CCA

Retour en haut


Nouveaux progrès dans les négociations commerciales entre le Canada et le Royaume-Uni

Read the original article

Crédit photo : Canada Beef

Le 13 décembre dernier, la ministre fédérale du commerce international, l’honorable Mary Ng, a déposé un avis d’intention officiel afin d’entamer les négociations pour l’Accord de continuité commerciale Canada-Royaume-Uni à la Chambre des communes. La Canadian Cattlemen’s Association est ravie de cette étape supplémentaire et continuera d’œuvrer pour que l’accord commercial inclue des possibilités d’exportation pour le bœuf du Canada.

Le gouvernement du Canada a l’intention d’entamer les négociations en tenant un premier tour de négociation avec le Royaume-Uni au plus tôt 90 jours après la date de l’avis officiel daté du 10 décembre 2021.

Source : CCA

Retour en haut


Posez votre candidature au Programme de mentorat des jeunes leaders en production bovine dès aujourd’hui!

Read the original article

Profitez de mentorat et de possibilités de carrière dans l’industrie bovine canadienne par le biais du Programme de mentorat des jeunes leaders en production bovine du Cattlemen’s Young Leader (CYL)s, filière de la Canadian Cattlemen’s Association (CCA)! L’appel de candidatures pour le programme est officiellement lancé et se terminera le 31 mars 2022 à 23 :59 (HNR) au www.cattlemensyoungleaders.com.

Le programme du CYL invite les personnes de 18 à 35 ans des quatre coins du Canada provenant de tous les domaines touchant la chaîne d’approvisionnement du bœuf, incluant des producteurs, des étudiants, des vétérinaires, des conseillers financiers et plus encore, à poser leur candidature. Grâce au programme du CYL, les 16 participants sélectionnés chaque année sont jumelés à un leader de l’industrie pour un mentorat d’une durée de neuf mois afin de les aider à avancer leur carrière dans l’industrie du bœuf et reçoivent un budget de 2 000 $ à utiliser pour la formation de leur choix. De plus, les participants ont accès à de nombreuses formations visant l’acquisition de compétences et des possibilités de réseautage. Nous accordons une grande importance à la diversité au sein des candidatures et encourageons toute personne intéressée à la poser, ce principe jouant un rôle clé dans l’exposition des jeunes leaders à de nouvelles idées et l’apprentissage entre pairs par le partage d’expériences. 

Si vous êtes prêts à passer à la prochaine étape afin de faire avancer votre carrière et votre implication au sein de l’industrie bovine canadienne, visitez notre site Web pour de plus amples informations.

Le tout est possible grâce à l’extraordinaire soutien de la part des généreux commanditaires du programme. Le programme du CYL est également financé par les partenaires de la fondation, Cargill, MNP, McDonald’s Canada et New Holland. Il reçoit aussi le soutien de ses commanditaires or, Farm Credit Canada, Alltech, RBC Future Launch et Elanco, ainsi que le parrainage du programme par l’Alberta Cattle Feeders’ Association et Kim McConnell.

Veuillez contacter Jessica Radau, coordonnatrice, Young Leadership de la CCA au radauj@cattle.ca pour toute question à propos du programme ou du dépôt de candidature.

Source : CCA

Retour en haut


Cliquez sur les liens suivants pour consulter les nouvelles de l’Action News – 6 décembre 2021, 20 décembre 2021, 4 janvier 2022 et 17 janvier 2022 (en anglais seulement)

Retour en haut