INFOLETTRE
La Minute bovine : janvier 2024

 

CLIQUEZ SUR VOTRE SECTEUR POUR VOS NOUVELLES

       

Nouvelles de La Financière agricole du Québec

Nouvelles de l’Association canadienne des bovins

Nouvelles régionales

Retour en haut

COUP D’ŒIL SUR LES MARCHÉS DU BŒUF ET DU VEAU

 

Version française
English version

Retour en haut


 

Cliquez sur un secteur pour les prix du marché

BOUVILLON
BOVIN DE RÉFORME ET VEAU LAITIER
VEAU DE GRAIN
VEAU DE LAIT
VEAU D’EMBOUCHE

Retour en haut

 

ÉVÉNEMENTS À VENIR

Filière bœuf et veau

Quand : 30 janvier 2024 dès 13 h

Vos veaux Jersey pourraient s’avérer plus rentables que vous ne le pensez!

En collaboration avec Jersey Québec, une rencontre Zoom aura lieu le mardi 30 janvier prochain à 13 h avec Anaïs Gingras, agente à la mise en marché aux PBQ. Elle présentera l’évolution de l’offre et la demande de veaux laitiers croisés dans les dernières années. Découvrez comment maximiser le potentiel de chaque vache afin d’augmenter la rentabilité de votre entreprise.

Retour en haut

ACTUALITÉS

Calendrier des assemblées générales annuelles régionales 2024


Seuls les producteurs présents sur place
pourront voter s’ils sont habilités à le faire.


Les assemblées générales annuelles des syndicats régionaux des producteurs de bovins du Québec (AGR) se tiendront en présentiel du 30 janvier au 15 février 2024. En l’absence de réunion d’information en anglais cette année, les producteurs anglophones sont invités à participer à leur AGR. Les présentations des PBQ et les cahiers d’assemblée seront disponibles dans les deux langues.

Les producteurs qui ne pourront pas être présents sur place auront la possibilité d’assister, à titre d’observateur, aux plénières des AGR via un webinaire en français.

Cliquez ci-dessous pour prendre connaissance du calendrier :

Source : PBQ

Retour en haut


Des producteurs en première ligne pour la biodiversité

Le 23 janvier dernier, 55 personnes ont participé au lancement des trois vidéos réalisées dans le cadre du Programme biodiversité en production bovine.  En plus de visionner les vidéos, les participants ont pu échanger avec les trois producteurs vedettes et un biologiste.

Explorez ces vidéos et découvrez les haies brise-vent de Ferme Ruisselet, la barre d’effarouchement et la réserve de pâturage de Victor Drury, ainsi que le système agroforestier de Ferme Percé nature.

Visionner la vidéo sur la Ferme Ruisselet (Montérégie)

Visionner la vidéo sur la ferme de Victor Drury (Outaouais)

Visionner la vidéo sur la Ferme Percé nature (Gaspésie)

Il est possible de regarder l’intégralité du webinaire du 23 janvier sur la chaîne Youtube des PBQ.

Source : PBQ

Retour en haut


Un rapport fait état des progrès environnementaux dans l’industrie du bœuf

 

 

 

La Table ronde canadienne sur le bœuf durable a publié le 15 janvier son deuxième rapport très attendu sur l’Évaluation nationale de la durabilité du bœuf et sa stratégie. L’évaluation reflète trois années d’analyse scientifique approfondie et souligne les progrès réalisés par le secteur canadien du bœuf entre 2014 et 2021 sur des indicateurs de durabilité tels que les émissions de gaz à effet de serre (GES), la biodiversité et la séquestration du carbone. Les principales améliorations environnementales comprennent une réduction de 15 % des émissions de GES pour produire 1 kg de bœuf (désossé et consommé) depuis 2014.

Lire le rapport (en anglais)

Source : TRCBD

Retour en haut


Retour du programme Prime-Vert

Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, M. André Lamontagne, a annoncé le 19 décembre dernier le lancement du nouveau programme Prime-Vert. Celui-ci est doté d’une enveloppe de 66 M$ sur trois ans dans le but d’accroître l’adoption de pratiques agroenvironnementales.

Les projets individuels par une exploitation agricole peuvent obtenir une aide financière allant jusqu’à 70% des dépenses admissibles et une bonification de 15%, selon certains critères.

Il est déjà possible de déposer un projet, et ce, jusqu’au 15 février 2026 ou jusqu’à épuisement des crédits disponibles.

En savoir plus

Source : MAPAQ

Retour en haut


Marché du carbone : Québec admet la biométhanisation des lisiers

Le ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs du Québec poursuit le développement du volet des crédits compensatoires de son marché du carbone en adoptant un nouveau règlement qui rendra admissibles à la délivrance de crédits compensatoires des projets de biométhanisation des lisiers porcins et bovins.

Le ministère affirme qu’en plus de favoriser de nouvelles occasions d’affaires pour les acteurs du secteur agricole, ce nouveau règlement soutiendra l’essor de l’industrie du gaz naturel renouvelable généré à partir des lisiers au Québec. En effet, le biogaz produit par ce processus de biométhanisation peut être collecté et utilisé pour la production d’énergie, notamment par son injection dans un réseau de distribution de gaz naturel.

En savoir plus

Source : MELCC

Retour en haut


En production vache-veau? Le BCRC veut connaître vos pratiques!

Le sondage du Beef Cattle Research Council (BCRC) sur la production canadienne vache-veau est toujours en cours.

Cette enquête, qui s’adresse à tous les producteurs vache-veau du pays, permet au BCRC de déterminer les priorités de recherche et les lacunes en matière d’information, de développer des références provinciales, et de progressivement examiner les changements qui ont une incidence sur les fermes et les exploitations.

Les 200 premiers producteurs à répondre à toutes les questions recevront une tuque et une paire de gants en coton du BCRC.

Répondre au sondage

Source : BCRC

Retour en haut


Webinaire disponible sur la télémédecine vétérinaire au Québec

Dans ce webinaire :

  • Présentation des résultats du sondage sur les besoins pour le développement de la télémédecine vétérinaire au Québec réalisé auprès des médecins vétérinaires pratiquant dans le secteur des grands animaux – Groupe AGÉCO
  • Aperçu de l’outil technologique de télémédecine actuellement en développement et de ses avantages – DSAHR
  • Témoignage d’un duo d’utilisatrices pour qui la télémédecine est essentielle – Dre Catherine Tremblay et Mme Alex-Émilie Plourde-Leblanc
  • Annonce de la campagne PISAQ sur la télémédecine vétérinaire – MAPAQ

Ce webinaire est présenté dans le cadre de la stratégie de déploiement de la télémédecine vétérinaire au Québec financé par l’Offensive de transformation numérique. Les objectifs de cette stratégie sont de bonifier l’offre de services en matière de conseils vétérinaires au Québec et d’implanter des solutions pour mieux structurer les échanges entre médecins vétérinaires et producteurs, tout en maximisant l’efficacité de travail du médecin vétérinaire.

Visionner le webinaire

Vous avez des questions sur le projet de télémédecine? Contactez Dre Annie Fréchette au annie.frechette@dsahr.ca

Source : AMVPQ

Retour en haut

BOVIN DE RÉFORME ET VEAU LAITIER

Tarissement des vaches laitières de réforme avant la vente

Afin d’améliorer le bien-être animal, la récente mise à jour de la règlementation fédérale en 2020 a établi de nouvelles normes pour le transport des bovins laitiers. Rappelons que les animaux peuvent être transportés sur de longues distances avant d’être abattus ou qu’ils peuvent être gardés dans des encans pendant de longues heures.

La règlementation actuelle exige que les vaches en lactation ne soient pas transportées à moins d’être traites à des intervalles suffisants pour prévenir l’engorgement du pis. Pour se conformer à cette règlementation, il est recommandé de commencer le tarissement des vaches au moins 5 à 7 jours avant la date du voyage.

Une fiche technique des Producteurs laitiers du Canada traite du sujet et donne plusieurs conseils.

En voici un extrait :

Source : PLC

Retour en haut

VEAU DE GRAIN ET VEAU DE LAIT

Des trucs et astuces se poursuivent en 2024!

Découvrez les nouveaux trucs et astuces de janvier en lien avec la certification Veau vérifié et Veau de grain du Québec certifié (VGQC) :

L’équipe de certification Veau vérifié/VGQC vous souhaite une bonne et heureuse année 2024!

Cliquez ICI pour télécharger la version PDF.

Source : PBQ

Retour en haut


Campagne de promotion hiver 2024

Les producteurs de veaux de grain du Québec ont lancé, à la mi-janvier, une campagne afin d’encourager les consommateurs et consommatrices à intégrer le veau dans leurs recettes quotidiennes et leur faire adopter cette habitude. Plusieurs activités sont donc en cours pour démontrer les bienfaits du veau, sa polyvalence culinaire ainsi que son côté économique, telles que :

  • Des publicités natives sur le réseau de Yahoo! (MSN, Yahoo, Apple News, HuffPost, etc.);
  • Des publicités numériques sur la page d’accueil des plateformes de Québecor;
  • Des campagnes de publicité sur les pages Facebook et Instagram du Veau du Québec;
  • Une collaboration avec l’influenceuse Folks & Forks;
  • Une commandite personnalisée du Vlog TikTok 5 ingrédients, 15 minutes de janvier ainsi que dans le magazine 5-15 de février (développement de recette, vidéo REEL, page de publicité, page de contenu informatif).

Source : PBQ

Retour en haut

 

VEAU D’EMBOUCHE

Circuit des encans spécialisés de veaux d’embouche du Québec

Depuis le 1er août 2023, tous les veaux d’embouche commercialisés dans le Circuit des encans spécialisés de veaux d’embouche du Québec doivent être nés d’un troupeau reproducteur vacciné pour la protection fœtale. Étant donné l’ampleur de cette initiative, l’année à venir sera consacrée à l’introduction et à l’accompagnement des producteurs qui ne se seraient pas conformés dans les temps.

Pour faciliter la mise en œuvre et l’accompagnement, voici quelques éléments importants :

  • Utilisez la version 2023-2024 de la Déclaration de vaccination, car une section sur la vaccination du troupeau reproducteur a été ajoutée;

  • Remplissez la section Vaccination du troupeau reproducteur à chaque livraison de veaux à l’encan spécialisé;
  • Inscrivez « EN PROCESSUS » dans la section Vaccination du troupeau reproducteur si l’introduction de la vaccination pour la protection fœtale n’est pas complétée;
  • Inscrivez « Plusieurs groupes de vêlages » ou « Vêlages à l’année » lorsqu’il y a plusieurs dates de vaccination;
  • Fournissez une copie de la facture d’achat des vaccins pour les veaux d’embouche et pour le troupeau reproducteur;
    • Plusieurs groupes de vêlages ou Vêlages à l’année
      Pour chaque veau vendu, il doit y avoir deux doses de vaccin sur la ou les factures d’achat : une pour le veau et une pour sa mère.

Les producteurs dont la déclaration de vaccination présente des informations manquantes ou erronées seront contactés par l’agence de vente des veaux d’embouche afin de vérifier l’état de la vaccination et de veiller à ce que les documents soient remplis correctement lors des prochaines ventes. 

Source : PBQ

Retour en haut


Gagnants du deuxième audit VBP+ gratuit en 2023

Félicitations à Olivier Isabel et Arianne Corriveau de la Ferme Claude Isabel inc. en Estrie pour avoir remporté un audit VBP+ gratuit par tirage au sort! Ils ont réussi avec brio leur première visite d’audit le 12 décembre dernier. L’équipe VBP+ Québec est très contente de compter cette entreprise parmi ses joueurs!

Au total, ce sont plus de 30 producteurs qui ont participé au concours, soit en s’inscrivant dans un kiosque VBP+ lors d’un événement régional, en bénéficiant d’un accompagnement à la ferme, ou en suivant l’une des deux formations en ligne offertes en novembre 2023. Un grand merci à tous pour votre participation!

Source : PBQ

Retour en haut


L’ABC des ABC : un outil génétique offert au PATBQ

Les Across Breed Comparison (ABC) reposent sur le même principe que les écarts prévus chez les descendants (ÉPD), à la différence où ceux-ci sont utilisés afin de faire des comparaisons entre les races et les croisements. Le programme d’évaluation génétique du PATBQ produit des ABC pour tous les animaux, autant de race pure que pour des animaux croisés. On retrouve d’ailleurs des valeurs d’ABC pour les mêmes caractères que les ÉPD. On utilise les ABC de la même façon que l’on utilise les ÉPD, tout en gardant en tête que ceux-ci permettent de comparer des animaux de races différentes et croisés. De plus, les ABC et les ÉPD s’utilisent de manière complémentaire à d’autres informations relatives à l’animal (conformation, généalogie, santé, fertilité, etc.).

Si on récapitule, l’idée principale derrière le concept des ABC est que ceux-ci permettent de :

  • Valoriser les données des sujets croisés;
  • Produire des valeurs génétiques pour les animaux croisés;
  • Comparer le potentiel génétique des sujets de race pure de différentes races et de sujets croisés.

C’est grâce à ces caractéristiques propres aux ABC qu’il est possible de générer des indices de sélection identifiant des taureaux (ou femelles) produisant de bons bouvillons ou taures de remplacement. Il s’agit donc d’un outil très utile pour les producteurs commerciaux qui utilisent des taureaux de différentes races dans des programmes de croisement. En effet, dans un contexte de sélection génétique impliquant des animaux de races différentes et croisés, les ABC offrent une manière objective d’exprimer le potentiel génétique de ceux-ci. Sans oublier qu’il est plus que pertinent pour les producteurs d’animaux de race pure de posséder des valeurs d’ABC lorsque vient le temps de vendre des animaux reproducteurs aux producteurs commerciaux.

Source : PATBQ

Retour en haut

VEAU D’EMBOUCHE ET BOUVILLON D’ABATTAGE

Équipe VBP+ Québec : Des arbitres de votre bord!

Nos trois arbitres de Lactanet sont là pour vous aider à vous intégrer dans l’équipe VBP+. Ils ne chercheront pas à vous mettre des bâtons dans les roues avec des pénalités non fondées. Si vous répondez aux exigences du programme VBP+ et pouvez expliquer vos actions en matière de santé animale, alimentation du troupeau, pratiques culturales et de conservation environnementale, ils seront plus qu’heureux de recommander votre certification.

Source : PBQ

Retour en haut


Je suis VBP+, je suis…

Téléchargez et partagez le nouveau visuel de la campagne « Je suis VBP+ » sur vos réseaux sociaux. Montrez à tout le monde que vous êtes certifié et fier de l’être! Votre position de jeu ce mois-ci : défenseur du bien-être de votre troupeau.

Source : PBQ

Retour en haut

BOUVILLON D’ABATTAGE

Le marché des bovins pour abattage en 2024 risque d’être sous le signe de la volatilité

Les prix des bovins et de la viande bovine ont été passablement en baisse dans les dernières semaines, et ce, en majeure partie par la résistance des consommateurs aux prix élevés de vente au détail.

Les abattoirs devant manœuvrer avec des marges de profits déficitaires n’ont eu d’autres choix que de réduire les niveaux d’abattage pendant la plus grande partie des mois de novembre, décembre et janvier dernier afin d’éviter d’augmenter le déficit par tête abattue. La baisse de la demande de bovins a, par la même occasion, augmenté le nombre de bovins prêts à être mis sur le marché. Les indicateurs de poids des carcasses sont passablement à la hausse, ce qui indique une accumulation potentielle du bétail dans les parcs d’engraissement.

Les marges de profits des abattoirs étant déficitaires, ils maintiendront probablement des niveaux d’abattage limités et inférieurs à la norme au cours du premier trimestre de 2024. Cela pourrait prendre quelques mois pour se résorber puisque l’hiver est un moment de l’année où la demande de viande de bœuf est généralement faible. Cela signifie que les prix des bovins risquent difficilement de retrouver une trajectoire à la hausse pour le début 2024.

Cependant, il est essentiel de considérer la perspective globale qui demeure celle d’une diminution importante du cheptel de bovins aux États‑Unis. Cela devrait logiquement entraîner une réduction de l’offre et, par conséquent, des prix du bétail et de la viande bovine qui pourraient être équivalents, voire plus élevés qu’en 2023.

Les acheteurs de viande bovine et de bovins vivants pourront profiter d’une accalmie et adopter une approche plus conservatrice au premier trimestre de 2024. Ils devront toutefois être vigilants puisque la situation pourrait changer rapidement au printemps lorsque la demande de viande bovine sera à des niveaux élevés et, au même moment, l’offre sera restreinte. Ainsi, le resserrement de l’offre et la hausse des prix sont susceptibles de réapparaître au début du printemps, de s’aggraver à la fin du printemps et pourraient s’intensifier à l’automne prochain.

Source : The Monthly Red Meat Outlook: Cattle & Beef, December 2023, J.S. Ferraro

Retour en haut

NOUVELLES DE LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC

Un producteur de bovins remporte la bourse du FIRA

Le Fonds d’investissement pour la relève agricole est fier de remettre à M. Francis Rodrigue, des Fermes Rodrigue, une bourse de 1 500 $ dans le cadre du concours Tournez-vous vers l’excellence! M. Rodrigue s’est démarqué parmi les dix finalistes par la pertinence de sa formation ainsi que par l’importance de son encadrement et de son mentorat dans la réussite de son projet d’affaires. Son entreprise qui se spécialise en production bovine est située à Beauceville dans la région de Chaudière-Appalaches.

 

 

Source : FADQ

Retour en haut


Prêt de fonds de roulement : un effet levier pour vous accompagner

Votre entreprise est affectée par l’augmentation des taux d’intérêt et du coût des intrants?

Vous pouvez bénéficier de liquidités supplémentaires avec le Prêt de fonds de roulement de La Financière agricole du Québec (FADQ).

  • Garantie de prêt pouvant aller jusqu’à 200 000 $
  • Peu importe votre secteur de production
  • Mesure prolongée au 31 mars 2025 ou jusqu’à l’épuisement des sommes

Vous pouvez consulter l’aide-mémoire du Prêt de fonds de roulement pour vérifier votre admissibilité et connaître les étapes à suivre pour en faire la demande.

 

 

Source : FADQ

Retour en haut

NOUVELLES DE L’ASSOCIATION CANADIENNE DES BOVINS

Vous voulez recevoir les nouvelles Action News par courriel?

Cliquez ici pour vous inscrire.


L’ACB participe à la COP28

Lire l’intégralité de l’article (en anglais)

L’Association canadienne des bovins (ACB) était à Dubaï en décembre pour participer à la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP28) en qualité d’observateur officiel et de membre de la délégation canadienne.

Deux délégués, Mitchell Zoratti, coordonnateur de l’environnement et du changement climatique pour l’ACB, et Bob Lowe, ancien président de l’ACB, ont participé à plusieurs rencontres importantes sur les changements climatiques, l’environnement, les émissions de gaz à effet de serre et la sécurité alimentaire, entre autres.

Au cours de la COP28, l’ACB a été une fois de plus active pour partager le parcours inspirant du secteur bovin canadien et son engagement envers la durabilité. L’ACB était l’hôte de différents événements aux pavillons du Canada et de la Saskatchewan, en plus d’avoir participé à plusieurs panels.

Source : ACB

Retour en haut

NOUVELLES RÉGIONALES

GASPÉSIE-LES ÎLES
Un souper où climat et sevrage sont à l’étude

Organisé chaque année par le Syndicat des producteurs de bovins de la Gaspésie-Les Îles, le souper-conférence en production bovine est l’occasion pour les producteurs de se rencontrer, de profiter d’un bon repas et d’échanger des connaissances sur la production bovine. Ainsi, le 15 décembre 2023, 36 producteurs et productrices de bovins de la Gaspésie ont assisté aux conférences de leur confrère Tommy Cyr, propriétaire de la ferme Bovitom à Saint-Alphonse-de-Caplan, et de Christian Bernier, agronome-conseiller d’expérience en production bovine. Au menu : amélioration du bilan carbone sur la ferme et comment sevrer de manière optimale les veaux.

Source : Syndicat des producteurs de bovins de la Gaspésie-Les Îles

Retour en haut