INFOLETTRE
La Minute bovine : Avril 2021

CLIQUEZ SUR VOTRE SECTEUR POUR VOS NOUVELLES

       

COUP D’OEIL SUR LES MARCHÉS DU BOEUF ET DU VEAU

 

Version française
English version

Retour en haut


 

Cliquez sur un secteur pour les prix du marché

BOUVILLON
BOVIN DE RÉFORME ET VEAU LAITIER
VEAU DE GRAIN
VEAU DE LAIT
VEAU D’EMBOUCHE

Retour en haut

 

ÉVÉNEMENTS À VENIR

 

Filière BŒUF ET VEAU

 

Filière BŒUF

 FACEBOOK | YOUTUBE 

ACTUALITÉS

 

AGA virtuelle 2021

Les 6 et 7 avril derniers, les PBQ ont tenu, pour une seconde fois, une assemblée générale annuelle (AGA) virtuelle. Tous les producteurs de bovins y ont été convoqués de même que plusieurs invités. Plus de 150 participants étaient connectés à la plateforme virtuelle Zoom.

Nous tenons à remercier, pour leur précieuse collaboration, tous nos commanditaires de l’événement : Merck Santé Animale, Zoetis, Banque Nationale du Canada, Réseau Encans Québec, Grober Nutrition, Williams Avocats & conseils, Bovi-Expert, La Terre de chez nous et le cahier Bovins du Québec.

Source : PBQ

Retour en haut


Mot de M. Jean-Thomas Maltais, président des PBQ

Source : PBQ

Retour en haut


Allocution de M. Marcel Groleau

Source : PBQ

Retour en haut


RMAAQ – Avis public : Évaluation périodique des interventions relatives au Plan conjoint des Producteurs de bovins du Québec dans la mise en marché

Montréal, le 24 mars  2021

 Dans le cadre de l’évaluation périodique des interventions des Producteurs de bovins du Québec dans la mise en marché, la Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec (RMAAQ) recevra les observations des personnes intéressées, lors d’une séance publique qu’elle tiendra le 21 avril 2021, à 9 h 30, par moyen technologique Zoom.

Pour participer à la séance via Zoom, vous êtes invités à vous inscrire à l’aide du  formulaire d’inscription disponible sur notre site Internet dans la section « avis de séance publique ».

Les personnes qui souhaitent observer la séance pourront le faire par une diffusion en temps réel sur YouTube. Le lien vers notre chaîne YouTube sera également inscrit sur l’avis de séance publique publié sur notre site Internet.

La secrétaire,

Marie-Pierre Bétournay, avocate

 

Source : Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec

Retour en haut


AGRIRÉCUP : Programmes et événements au Québec

C’est le moment de commencer votre ménage du printemps? Pour en savoir plus sur comment bien disposer des médicaments périmés, des bidons de pesticides, des réservoirs et barils ainsi que des sacs et grands sacs de vrac ou trouver un centre de collecte près de chez vous, visitez dès maintenant le site web d’AgriRÉCUP en cliquant ici.

Collecte de pesticides et médicaments pour bétail non désirés ou périmés

 

 

 

 

 

 

 

Source : PBQ

Retour en haut


Sondage sur la santé mentale des agriculteurs du Canada – Université de Guelph

Agriculteurs canadiens : Aidez la communauté agricole à comprendre les impacts de votre travail sur votre santé mentale.

Des chercheurs de l’Université de Guelph vous invitent à participer à un nouveau sondage national sur la santé mentale des agriculteurs au Canada.

Êtes-vous un agriculteur canadien?

Vous êtes invité à répondre à un sondage en ligne pour aider les chercheurs du Collège vétérinaire de l’Ontario de l’Université de Guelph à comprendre les effets de votre travail sur votre santé mentale. Les résultats de cette étude fourniront des informations supplémentaires sur les données précédemment recueillies dans le cadre de l’Étude sur le stress et la résilience des agriculteurs (2015-2016) et la récente étude de Gestion agricole du Canada intitulé Esprits sains, fermes saines (2020).

Le sondage durera environ 20 minutes et fournira à notre communauté agricole des informations importantes sur la santé mentale de nos agriculteurs.

5 répondants chanceux gagneront 200 $!

Le sondage se termine le 7 mai 2021.

Participer au sondage

Source : Université de Guelph

Retour en haut


Le président des PBQ élu au conseil d’administration du CIAQ

Le président des PBQ, M. Jean-Thomas Maltais, siègera à titre d’administrateur du conseil d’administration du Centre d’insémination artificielle du Québec (CIAQ). L’élection de M. Maltais s’est tenue à l’occasion de l’Assemblée générale annuelle le 7 avril 2021.

Source : PBQ

Retour en haut

NOUVELLES DE LA CANADIAN CATTLEMEN’S ASSOCIATION

Récapitulatif de l’assemblée générale annuelle 2021 de la CCA

Read the original article

La Canadian Cattlemen’s Association (CCA) a connu une assemblée générale annuelle productive qui s’est tenue dans un nouveau format virtuel du 24 au 26 mars 2021.

Bob Lowe (AB) et Reg Schellenburg (SK) ont été réélus à titre de président et vice-président respectivement. La CCA a accueilli de nouveaux membres élus au conseil d’administration de la CCA, incluant Linda Allison (BC), George L’Heureux (AB), Kelly Smith-Fraser (AB) et Matthew Atkinson (MB).

Le conseil d’administration souhaite remercier les directeurs et les membres suivants pour leur temps et leur contribution à l’organisation et à l’industrie canadienne du bœuf : Grant Huffman (BC), Jodi Flaig (AB), Stuart Somerville (AB) et Gord Adams (MB).

La Réception sur la Coline de cette année s’est tenue en ligne et comprenait un « Souper et un film » en mode virtuel, avec des conseils et une démonstration sur la manière de cuire un steak à la perfection avec les chefs de CHOP Steakhouse & Bar et la présentation du film acclamé par la critique, Les Gardiens des prairies. Cliquez ici pour visionner la vidéo.

Canfax a présenté une mise à jour sur le marché du bœuf canadien. Il est projeté que la demande atteigne le deuxième plus haut niveau en 30 ans en raison de la forte consommation de bœuf et des prix plus élevés. Cliquez ici pour regarder la présentation.

Lisez sur l’assemblée générale annuelle ici.

 

Rapport annuel 2020

Le rapport annuel 2020 de la CCA est maintenant disponible. Vous pouvez consulter et télécharger le rapport sur le site Web de la CCA ici.

En haut à gauche et à droite : Les publications des médias sociaux de la CCA comprenaient des citations des présidents des comités de la CCA. En bas à gauche : Les chefs de CHOP Steakhouse & Bar ont partagé des conseils succulents pour cuire le steak parfait avec les participants lors de l’évènement virtuel Réception sur la Coline. En bas à droite : L’honorable Marie-Claude Bibeau, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, a assisté à l’AGA le 25 mars et a transmis les salutations du gouvernement.

Voir communiqué de presse: L’ACEB CONFIRME SA DIRECTION ET DÉFINIT LA VOIE À SUIVRE POUR L’ANNÉE À VENIR LORS DE SON ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE

Source : CCA

Retour en haut


Le programme Solutions agricoles pour le climat promet d’être un mécanisme utile pour faire avancer les initiatives de durabilité de l’industrie du bœuf

Read the original article

Calgary, AB – L’honorable Marie-Claude Bibeau, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, a annoncé aujourd’hui l’octroi de 185 M$ pour le programme Solutions agricoles pour le climat qui comprend l’Initiative des laboratoires vivants. Ce programme vise à aider le gouvernement du Canada à atteindre ses objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre. L’Industrie canadienne du bœuf est bien placée pour être un partenaire dans l’atteinte des résultats environnementaux. On s’attend à ce que le financement permette de réunir un large éventail de participants, y compris des producteurs, des organismes sans but lucratif, des scientifiques et des intervenants sectoriels, afin de soutenir des pratiques prêtes à être appliquées immédiatement.

L’Association canadienne des éleveurs de bovins (ACEB) se réjouit de l’annonce du financement et de son potentiel à favoriser les solutions collaboratives et le transfert de technologie qui seront nécessaires pour atteindre les objectifs climatiques du gouvernement fédéral. L’ACEB est depuis longtemps une championne des initiatives de durabilité et croit que le modèle des laboratoires vivants est bien aligné avec les objectifs de la Stratégie du bœuf 2030, particulièrement ceux liés à la séquestration du carbone, à la réduction de 33 % de l’intensité des émissions de gaz à effet de serre de la production primaire et à la conservation de l’habitat des prairies indigènes.

 » L’industrie canadienne du bœuf est un chef de file mondial en matière de performance environnementale « , a déclaré Bob Lowe, président de l’ACEB. « Nous accueillons favorablement les occasions de travailler avec le gouvernement du Canada dans le cadre de programmes tels que l’initiative des laboratoires vivants pour atteindre nos résultats environnementaux communs. Les agriculteurs et les éleveurs du Canada font partie de la solution.”

Les objectifs de la stratégie du bœuf 2030 sont une série d’objectifs décennaux élaborés par les organisations canadiennes de l’industrie du bœuf. Ces objectifs ambitieux mais réalistes démontrent l’engagement clair et positif de l’industrie canadienne du bœuf envers l’amélioration continue.

Pour plus d’informations sur les objectifs de la stratégie du bœuf 2030, consultez le site beefstrategy.com.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter

Tammy Melesko

Responsable des communications

Association canadienne des éleveurs de bovins

(403) 451-0931 | meleskot@cattle.ca

 

Source : CCA

Retour en haut


L’ACEB est encouragée par les changements apportés au programme Agri-Stabilité lors de la réunion fédérale-provinciale-territoriale d’aujourd’hui

Read the original article

Ottawa, ON – L’Association canadienne des éleveurs de bovins (ACEB) et ses membres provinciaux sont encouragés par les résultats de la réunion fédérale-provinciale-territoriale (FPT) d’aujourd’hui concernant les changements apportés au programme Agri-stabilité. 

L’ACEB est heureuse que les ministres FPT aient accepté l’élimination de la limite de la marge de référence (LMR) dans le cadre d’Agri-stabilité. La proposition initiale déposée par la ministre Bibeau comprenait l’élimination de la LMR et une augmentation du taux d’indemnisation de 70 % à 80 %. Bien que nous soyons déçus que les gouvernements n’aient pas encore pu s’entendre sur le taux d’indemnisation, nous sommes heureux des changements qui profiteront aux producteurs de bœuf de tout le pays. L’élimination de la LMR contribuera grandement à rendre Agri-stabilité plus prévisible et plus équitable pour notre industrie. L’ACEB est également encouragée par le fait qu’avec l’annonce d’aujourd’hui, la date limite d’inscription du 30 avril a été prolongée jusqu’au 30 juin 2021 et que le retrait de la RML est rétroactif à 2020.

 » Nous devons disposer d’outils qui nous aident à mieux gérer les risques liés à la météo, au commerce et à la production. Le retrait de la LMR aidera à uniformiser les règles du jeu pour les producteurs de bœuf et à mieux positionner notre industrie pour qu’elle contribue à la reprise économique du Canada « , a déclaré Bob Lowe, président de l’Association canadienne des éleveurs de bovins. « Le secteur canadien du bœuf apprécie le travail de tous les ministres FPT pour aborder les programmes de gestion des risques et assurer la viabilité continue du secteur agricole canadien, particulièrement à un moment où le secteur du bœuf est prêt à stimuler la reprise économique du Canada. »

L’ACEB est heureuse de constater que l’offre fédérale reste sur la table pour un partage des coûts des améliorations du taux d’indemnisation et encourage tous les ministres FPT à poursuivre des discussions productives sur les changements aux programmes de gestion des risques agricoles au Canada.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter

Tammy Melesko

Responsable des communications

Association canadienne des éleveurs de bovins

(403) 451-0931 | meleskot@cattle.ca

Source : CCA

Retour en haut


Le Canada et le Royaume-Uni ratifient l’Accord de continuité commerciale

Read the original article

Le 19 mars, l’honorable Mary Ng, ministre de la Petite Entreprise, de la Promotion des exportations et du Commerce international, a annoncé que le Canada ratifie l’Accord de continuité commerciale Canada–Royaume-Uni (ACC Canada-Royaume-Uni). La CCA reconnaît l’importance d’éviter les interruptions commerciales et le besoin pour un accord de transition. Toutefois, nous sommes déçus que l’ACC Canada–Royaume-Uni soit en grande partie une réplique de l’Accord économique et commercial global (AECG) avec certains gains quant à la manière dont le quota du Canada est administré au Royaume-Uni. Le Royaume-Uni aura un accès exempt de droits de douane au Canada. L’accès total au bœuf canadien exempt d’hormones est de 3279 tonnes en 2021 et de 3869 tonnes en 2022. La CCA a communiqué ses inquiétudes concernant les obstacles commerciaux reportés de l’AECG. 

Le 12 mars 2021, le gouvernement du Canada a lancé une consultation publique portant sur un accord commercial complet entre le Canada et le Royaume-Uni. En allant de l’avant, les priorités de la CCA sont d’assurer un équilibre commercial et un accès réciproque au marché du Royaume-Uni par l’accord permanent. La CCA continuera à soumettre des commentaires soulignant nos préoccupations importantes et continuera à discuter avec le gouvernement du Canada pour aider à définir les priorités commerciales du Canada concernant les négociations futures avec le Royaume-Uni.

Cliquez ici pour de plus amples informations.

Source : CCA

Retour en haut


La Canadian Cattlemen’s Association et Les Producteurs de bovins du Québec se réjouissent de l’initiative gouvernementale visant à lancer un vaste réseau à large bande dans les régions rurales du Québec

Read the original article

Ottawa, ON – La Canadian Cattlemen’s Association (CCA) (L’Association canadienne des éleveurs de bovins) et Les Producteurs de bovins du Québec (PBQ) se réjouissent de l’annonce faite par le gouvernement du Canada et le gouvernement du Québec de lancer la vaste opération Canada-Québec Haute Vitesse, qui permettra d’assurer une connectivité fiable aux régions rurales du Québec d’ici 2022. Les Canadiens des régions rurales connaissent depuis longtemps les défis liés à l’accès à Internet et le contexte de la pandémie mondiale de COVID-19 a rendu l’accès à Internet de qualité encore plus critique.

Cette annonce est une étape positive et la CCA encourage fortement le gouvernement du Canada à travailler le plus rapidement possible avec des partenaires à travers le pays pour s’assurer que tous les Canadiens des régions rurales soient en mesure d’accéder à un réseau Internet de qualité.

« La pandémie a fait ressortir à quel point un accès Internet de haute qualité est essentiel pour tous les Canadiens, surtout dans les communautés rurales. J’ai hâte de voir la technologie à large bande disponible dans toutes les provinces pour que les 55 000 producteurs de bovins du Canada puissent en profiter dans leurs activités quotidiennes », a déclaré Bob Lowe, président de la CCA.

« La modernisation et l’optimisation de nos entreprises passent notamment par une plus grande disponibilité d’une connectivité Internet haute vitesse sur l’ensemble du territoire. Nous saluons cette nouvelle collaboration des gouvernements provincial et fédéral. », Philippe Alain, vice-président, PBQ.

La large bande est un investissement clé et nécessaire pour bâtir des communautés rurales fortes et faire du Canada rural un endroit attrayant pour vivre et travailler. Le secteur bovin est prêt à stimuler la reprise économique du Canada après la pandémie, et disposer d’un Internet fiable est un élément clé de la poursuite du développement économique dans les régions rurales du Québec et du Canada.

Pour plus d’informations, contactez:

Tammy Melesko

Responsable des communications

Association canadienne des éleveurs de bovins

403-451-0931 | meleskot@cattle.ca

 

Julien Levac Joubert

Conseiller aux communications

Les Producteurs de bovins du Québec

450 679-0540, poste8110 | jlevacjoubert@upa.qc.ca

Source : CCA

Retour en haut


La CCA sera l’un des hôtes d’un dialogue portant sur le Sommet sur les systèmes alimentaires

Read the original article

Plus tard ce mois-ci, la Canadian Cattlemen’s Association (CCA) se joindra à Conservation de la nature Canada (CNC) pour la tenue d’une série de conversations virtuelles précédant le Sommet sur les systèmes alimentaires des Nations Unies (Sommet). Le Sommet sera une discussion politique influente et la CCA souhaite s’assurer que le secteur de bétail du Canada prenne part à la discussion.  

Ce dialogue, intitulé « Bétail au pâturage : Développer des chaînes d’approvisionnement durables en matière de protéines » explorera le bétail au pâturage et son rôle dans le développement d’une chaîne d’approvisionnement durable pour les protéines. Cet évènement vise à rassembler un ensemble diversifié d’intervenants pour la tenue de discussions audacieuses orientées vers des solutions pour une alimentation nutritive et durable. Les participants entendront des experts comme Dr Christian Artuso, Dr Tim McAllister et une vaste étendue de producteurs de bœufs au pâturage avant de se diviser en petits groupes pour discuter des thèmes et contribuer à l’objectif général des Nations Unies d’améliorer le système alimentaire.

La série de conversations en trois parties de la CCA et de CNC se tiendra virtuellement du 27 au 29 avril. Si vous souhaitez en apprendre davantage, veuillez communiquer avec Lauren Martin.

Source : CCA

Retour en haut


Les producteurs de bœuf canadiens soulignent l’importance du progrès sur l’accès au marché pour le Koweït et le Guatemala

Read the original article

La Canadian Cattlemen’s Association (CCA) est reconnaissante qu’en date du 18 mars 2021, le Canada a maintenant conclu un accord avec le Koweït pour restaurer l’accès complet au bœuf canadien. Suite au premier cas canadien d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) au mois de mai 2003, le Koweït a banni tous les produits canadiens de bétail, de bœuf et de produits de bœuf. Même si aucune exportation de bœuf n’avait été enregistrée avant la suspension, ce nouveau développement crée un potentiel de croissance au Moyen-Orient pour les produits de bœuf canadiens.

De même, la CCA est reconnaissante des efforts du gouvernement pour rétablir l’accès au marché des produits de bœuf et de viande du Canada vers le Guatemala qui ont été suspendus depuis 2013. Le Guatemala a maintenant confirmé l’approbation pour l’ensemble du bœuf, ce qui représente une amélioration considérable comparativement à l’accès précédent qui comprenait seulement du bœuf désossé de moins de trente mois. Bien que le Guatemala représente un marché relativement petit pour le bœuf canadien, ceci est une étape vers l’augmentation de la présence agroalimentaire du Canada en Amérique centrale. Toutefois, le Qatar a réduit l’accès complet du bœuf canadien pour uniquement accepter le bœuf désossé.

La CCA continue à défendre un accès amélioré au marché pour le bœuf canadien, une clé au succès économique des producteurs de bœuf canadiens.

Source : CCA

Retour en haut


Le quatrième jour de lobbying annuel du Young Cattlemen’s Council passe en mode virtuel

Read the original article

Les délégués du Young Cattlemen’s Council (YCC) de la Canadian Cattlemen’s Association ont été heureux de participer à des rencontres virtuelles avec des parlementaires à la fin du mois de mars afin de discuter d’enjeux importants pour les jeunes producteurs du Canada. La voix de la prochaine génération de l’industrie du bœuf demeure essentielle pour la création d’un avenir solide et vibrant pour ce secteur.

Le conseil est constitué de jeunes Canadiens, entre 18 et 40 ans, passionnés par la production bovine, qui souhaitent faire fleurir le leadership des jeunes en exposant les délégués du YCC aux processus de développement de politiques de l’industrie et en leur donnant l’occasion d’apporter de nouvelles idées à la table.

Lors de ces rencontres, le conseil a été en mesure d’amplifier les occasions et les défis auxquels sont confrontés les jeunes producteurs au pays concernant les programmes de gestion des risques commerciaux, la planification de la succession, l’engagement de l’industrie du bœuf envers la conservation et la durabilité environnementale et la manière dont l’étiquetage alimentaire et les directives proposées pourraient avoir un impact négatif sur le bœuf.

Merci à Lianne Rood du Parti conservateur, aux membres du parlement Francis Drouin, John Barlow, Cathy McLeod, John Nater, Blaine Calkins, Andrew Scheer, ainsi qu’au sénateur Colin Deacon d’avoir pris le temps de rencontrer les leaders futurs de l’industrie canadienne du bœuf. Le conseil attend avec intérêt les discussions et collaborations futures pour accroître le succès et la durabilité du secteur des bovins de boucherie du Canada.

Vous pouvez visiter la page Twitter du YCC pour un récapitulatif de ces rencontres virtuelles. Cliquez ici.

Source : CCA.

Retour en haut

Cliquez sur les liens suivants pour consulter les nouvelles de l’Action News – 12 avril 2021  et 29 mars 2021 (en anglais seulement)

Retour en haut


 

BOVIN DE RÉFORME ET VEAU LAITIER

Webinaire sur les délais d’attente pour les médicaments

Les bovins de réformes mis en marché au Québec sont transformés dans des abattoirs au Canada et aux États-Unis. Ceux-ci produisent des millions de kilos de viande chaque année. L’innocuité de celle-ci permet de garantir aux consommateurs la qualité de la viande faite à partir des vaches du Québec. Les normes de salubrité des carcasses en matière de résidus médicamenteux étant différentes aux États-Unis et au Canada, il importe de veiller au respect des indications approuvées et des délais de retrait avant l’abattage en vigueur dans les deux pays.

Vous êtes invités à participer à un webinaire sur les délais d’attente pour les médicaments afin d’être informés des différentes homologations et spécifications des médicaments utilisés dans les troupeaux québécois.

La séance d’information animée par Dr Paul Baillargeon aura lieu le 22 avril à compter de 10 h 30. Cliquez ici pour vous inscrire.

Un cahier de référence développé à ce sujet par les PBQ et l’AMVPQ est disponible en ligne. Si vous désirez recevoir une version papier de ce cahier de référence, veuillez en faire la demande par courriel au : agencebrvl@upa.qc.ca.

Source : PBQ

Retour en haut


Consultation sur une hausse de la contribution spéciale pour la recherche et développement

Lors des assemblées générales régionales (AGR) et assemblées de catégories tenues en janvier et février 2021, une consultation sur la hausse de la contribution spéciale sur la recherche et développement à l’acquis des producteurs de bovins de réforme et veaux laitiers a eu lieu.

La proposition était d’augmenter la contribution spéciale pour la recherche et développement de :

  • 0,20 $ par veau laitier mis en marché, applicable à compter du 1er janvier 2022;
  • 1 $ par bovin de réforme mis en marché, applicable à compter du 1er janvier 2022.

Celle-ci a été bien reçue par la grande majorité des producteurs ayant assisté aux AGR (93 % des votes en faveur). Comme la proposition a également été adoptée à la majorité lors de l’assemblée générale annuelle (AGA) des Producteurs de bovins du Québec (PBQ), une demande de Règlement modifiant le Règlement sur les contributions des producteurs de bovins a été transmise à la Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec (RMMAQ). Les PBQ sont en attente d’une décision de la part de la RMAAQ.

Source : PBQ

Retour en haut

 

VEAU DE GRAIN ET VEAU DE LAIT

NouVeau en promo – Avril et mai

  • Des initiatives sont prévues avec Pratico Média
    • Création d’une galerie de recettes pour la fête de Pâques (cette galerie sera en vedette sur la page d’accueil de Pratico Média)
    • Publication des recettes sur la page Facebook et Instagram de 5 ingrédients, 15 minutes
    • Mention dans l’infolettre hebdomadaire
    • Petite animation avec des recettes de la galerie
  • Des recettes ainsi que des concours pour Pâques et la fête des Mères vont être mis de l’avant sur les pages Facebook et Instagram
  • Création de nouveaux articles de blogue pour le site Web

Source : PBQ

Retour en haut

 

VEAU D’EMBOUCHE ET BOUVILLON D’ABATTAGE

Les PBQ sont désormais partenaires du programme Bœuf durable de Cargill

Les Producteurs de bovins du Québec (PBQ) sont fiers d’annoncer une première entente avec un acheteur pour l’approvisionnement en bœuf durable. Les PBQ ont conclu une entente avec Cargill permettant de certifier que les bouvillons achetés proviennent d’entreprises qui se sont conformées aux différents critères de durabilité établis par la Table ronde canadienne sur le bœuf durable (TRCBD). Les producteurs vache-veau et bouvillons certifiés VBP+ (qui est reconnu par la TRCBD) recevront une reconnaissance monétaire pour les bovins admissibles au programme bœuf durable de Cargill.

Que dois-je faire pour avoir accès au programme bœuf durable de Cargill? 

  • Maintenir le statut VBP+ de votre ferme, c’est-à-dire effectuer vos renouvellements avant la date d’échéance de votre certificat de conformité (envoyer les registres et l’autodéclaration dans les délais requis);
  • Signer et nous retourner le document «Formulaire de consentement à la communication de renseignements sur votre entreprise à des tiers» du programme bœuf durable;
    • Tous les producteurs qui n’ont pas encore signé le consentement seront contactés;
  • Maintenir votre dossier Attestra (ATQ) à jour en vous assurant des étapes suivantes:
    • Faites vos déclarations dans les délais prescrits (naissance, remplacement d’identifiants, entrée en élevage);
    • Faites vous-même vos déclarations directement à Attestra. Une déclaration effectuée par un tiers pourrait entraîner la perte d’éligibilité;
    • Si vous entrez des bovins sur des sites qui ne figurent pas sur le «Formulaire de consentement», il importe de modifier le formulaire et nous le retourner dès que les bovins sont entrés sur ce site;
    • Vérifiez que la date de naissance réelle des animaux est dans votre dossier.

***Veuillez prendre note que l’accès au programme est pour les bovins nés et engraissés au Québec. Un identifiant Attestra (ATQ) doit figurer au moment de l’abattage.

C’est grâce à l’engagement des producteurs vache-veau et de bouvillons du Québec, certifiés au programme canadien Verified Beef Production Plus (VBP+), que cette entente a pu voir le jour. Félicitations !

Source : PBQ

Retour en haut


VBP+ : Vous voulez revoir les formations offertes et vous inscrire pour les prochains webinaires?

Depuis l’automne 2020, les PBQ en collaboration avec VBP+, VGQC, Veau Vérifié et le Réseau Agri-conseils ont offert des webinaires à des centaines de producteurs de bovins.  Vous trouverez ci-dessous des liens pour prendre connaissance des présentations ainsi que des liens d’inscription vers les présentations à venir.

Date Titre des webinaires Liens

16 déc. 2020

Mise en marché à la ferme (règlementation) Non disponible

2 févr. 2021 

La préparation au transport Visionner

10 févr. 2021

Développement de marché, application Mangeons local Visionner

10 mars 2021

La biosécurité à la ferme : un nouvel outil pour les fermes de veaux lourds Visionner

30 mars  2021

Mortalité des veaux en production vache-veau: Mieux comprendre pour mieux prévenir Visionner

20 avril 2021

Stabilité et productivité des systèmes fourragers : Webinaire #1- Mise en place d’un système résistant et résilient

À venir
4 mai 2021 Parasites en production bovine! Privilégier une approche centrée sur la gestion intégrée S’inscrire
15 juin 2021 Stabilité et productivité des systèmes fourragers : Webinaire #2 :  Le choix des cultivars pérennes S’inscrire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Deux autres webinaires programmés ultérieurement.

Source : PBQ

Retour en haut

VEAU D’EMBOUCHE

Vaccination du troupeau reproducteur

Lors de l’atelier du secteur veau d’embouche dans le cadre de  l’assemblée générale annuelle (AGA) des Producteurs de bovins du Québec, les délégués se sont prononcés sur le Règlement modifiant le Règlement sur la production et la mise en marché des veaux d’embouche. La proposition a été adoptée à la majorité (74 %) dans le cadre de l’atelier tenu le 6 avril 2021.

Le lendemain, la modification règlementaire concernant la vaccination obligatoire du troupeau reproducteur avec protection fœtale pour les veaux d’embouche commercialisés dans les encans spécialisés à compter du 1er août 2023 était adoptée à la majorité par les délégués lors de la plénière. La demande de modification a été transmise à la Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec (RMMAQ) pour décision.

Source : PBQ

Retour en haut


Retour sur la conférence : Mortalité des veaux en production vache-veau! – mieux comprendre pour mieux prévenir

Le 30 mars dernier, le webinaire sur la mortalité des veaux en production vache-veau a attiré 140 participants.  M. Michel Lemelin, agronome de Conseil Élevage 5.0, a débuté la conférence en présentant diverses données sur les taux de mortalité des veaux en production vache-veau au Québec et au Canada et sur les taux de mortalité des veaux quand il s’agit de taures ou de vaches.  Il s’est ensuite attardé sur les facteurs de risques et de succès en lien avec la gestion du troupeau. M.  Antoine Bourgeois, vétérinaire de l’Hôpital vétérinaire de Sherbrooke, est, quant à lui, revenu sur la chronologie des interventions à faire sur une ferme.  Il est ainsi abordé la vermifugation, la vaccination, l’environnement de vêlage, l’importance du colostrum et des soins aux veaux pour finalement parler de la vaccination post-partum. Pour clore la conférence, une vidéo sur la technique de ressuscitation des veaux a été visionnée. Les participants ont aussi l’occasion de mettre leur grain de sel lors de l’étude de cas. 

Pour ceux qui ont manqué la conférence, elle est disponible pour visionnement.

Source : PBQ

Retour en haut


MAPAQ – Webinaires en production bovine maintenant disponibles

Les conférences présentées lors des Webinaires en production bovine sont maintenant disponibles sur la chaîne YouTube du Ministère de l’Agriculture, des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ).

Visitez également le site Web du MAPAQ pour revoir les webinaires.

Source : MAPAQ

Retour en haut

 

NOUVELLES RÉGIONALES

Capitale-Nationale-Côte-Nord

Formation « Des pistes pour faire face aux sécheresses dans la production de fourrage et l’alimentation du troupeau »

 OBJECTIFS 

  • Comprendre l’impact des changements climatiques sur les précipitations;
  • Apprendre à adapter les pratiques culturales pour faire face aux changements climatiques;
  • Apprendre à adapter la gestion du troupeau et de son alimentation.

Formateur : Robert Berthiaume, consultant expert en systèmes fourragers

Pour vous y inscrire

Source : UPA

Retour en haut


Chaudière-Appalaches-Nord

3 300 $ de denrées remises à frigos pleins de la part du syndicat de l’UPA de Bellechasse

Consulter l’article

Source : Les producteurs de bovins de la Chaudière-Appalaches Nord

Retour en haut