Coup d’oeil

Le jeune bovin passe les premiers mois de sa vie dans les pâturages en compagnie de sa mère, la vache de boucherie. On l’appelle alors veau d’embouche (bétail engraissé dans les prés). Il deviendra un an plus tard un bouvillon.

Le veau d’embouche est issu de parents de races de boucherie. Contrairement aux races bovines laitières élevées principalement pour leur production laitière, les races de boucherie le sont pour leur viande. Leur caractère distinctif : une génétique qui permet de produire une masse musculaire plus importante, donc plus de viande autour de l’os! 

Le veau d’embouche est généralement un animal issu de croisements. Pendant les premiers mois de sa vie, le veau d’embouche se promène librement dans les pâturages où il se nourrit du lait de sa mère et de l’herbe des champs.

Traditionnellement, les veaux naissent entre janvier et avril et sont vendus à l’automne. Vers l’âge de 7 à 10 mois ou lorsqu’il aura atteint 500 à 800 livres (225 kg à 360 kg), le veau d’embouche quitte alors « le nid familial ». Une nouvelle vie l’attend.

Le saviez-vous?

Avant de se retrouver dans votre assiette, environ 18 mois s’écouleront entre la naissance du veau d’embouche et l’arrivée du bouvillon à l’abattoir. Dix-huit mois où généralement deux, parfois même trois types de producteurs (naisseurs, semi-finisseurs à l’occasion, et engraisseurs) interviendront dans la production et veilleront à la croissance et au bien-être de leurs bovins.

  • Au Québec, environ 4700 fermes réparties dans toutes les régions du Québec (naisseurs).
  • La ferme type spécialisée compte 115 vaches et met en marché 91 veaux par année.
  • 129 800 veaux d’embouche sont produits annuellement au Québec, pour une valeur des ventes à la ferme d’environ 222 M$.

Les producteurs de veaux d’embouche sont aussi souvent appelés des producteurs « vache-veau ».

L’élevage du boeuf

elevage_du_boeuf_fr