INFOLETTRE
La Minute bovine : janvier 2023

 

CLIQUEZ SUR VOTRE SECTEUR POUR VOS NOUVELLES

       

 


Nouvelles de La Financière agricole du Québec

Nouvelles de l’Association canadienne des bovins

  •  

 

COUP D’OEIL SUR LES MARCHÉS DU BOEUF ET DU VEAU

 

Version française
English version

Retour en haut


 

Cliquez sur un secteur pour les prix du marché

BOUVILLON
BOVIN DE RÉFORME ET VEAU LAITIER
VEAU DE GRAIN
VEAU DE LAIT
VEAU D’EMBOUCHE

Retour en haut

 

ÉVÉNEMENTS À VENIR

Filière boeuf et veau

  • AGA 2023 : Hôtel Le Concorde à Québec – 28 et 29 mars (RÉSERVEZ LA DATE À VOTRE AGENDA)

 


Trois conférences au programme :

    • Le livre QUOI FAIRE n’existe pas?
    • Un registre de troupeau sans papier, est-ce possible?
    • Des programmes pour appuyer vos projets.

Cliquez ICI pour vous inscrire.


Filière boeuf 

Dans le projet Agriclimat, des bilans carbone ont été réalisés sur des fermes vache-veau. Ce webinaire vous permettra d’apprendre quelles sont les émissions de GES d’une ferme vache-veau, où se situent-elles et quelles sont les pistes de travail pour les réduire.

Madame Charlotte Codron, agronome pour le Projet Agriclimat sera la conférencière pour cette soirée.

ACTIVITÉ GRATUITE – Cliquez ICI pour vous inscrire.

Retour en haut

ACTUALITÉS

Calendrier des assemblées générales annuelles régionales 2023

Les assemblées générales annuelles des syndicats régionaux des producteurs de bovins du Québec se tiendront en présentiel à partir du 27 janvier jusqu’au 16 février 2023.

Pour prendre connaissance du calendrier, visitez le http://bovin.qc.ca/agr-2023/.

Source : PBQ

Retour en haut


Webinaire : Les pratiques durables favorisant la réduction des GES et les programmes de la FADQ

  • les pratiques durables favorisant la réduction des GES;
  • le Programme Investissement Croissance Durable;
  • l’Initiative ministérielle de rétribution des pratiques agroenvironnementales.

Retour en haut


Série de webinaires VBP+

Pendant l’année 2022, six webinaires ont été présentés sur différents sujets en lien avec le programme VBP+. Pour voir ou revoir ces webinaires :

Source : PBQ

Retour en haut


Anaplasmose bovine : un cas récent au Québec

En novembre dernier, un cas d’anaplasmose bovine a été confirmé chez une vache laitière. Bien que l’anaplasmose bovine ne soit pas une maladie contagieuse, elle peut se transmettre à d’autres animaux par l’entremise du sang contaminé. Cette maladie se transmet principalement par les morsures de tiques et, dans une moindre mesure, par les insectes piqueurs ou les instruments contaminés par du sang, comme les aiguilles, les seringues et les instruments d’écornage et de pose d’étiquette d’oreille. Une autre façon d’introduire cette maladie dans le troupeau est l’achat d’animaux infectés.

Bien que les animaux de tous âges  puissent s’infecter, les bovins adultes sont les plus gravement touchés par cette maladie. On peut noter une baisse rapide de la production laitière, de la fièvre, de l’anémie, de l’anorexie, de la faiblesse, une détresse respiratoire et même la mort.

Avec les changements climatiques, il est probable que les tiques responsables de la transmission de l’anaplasmose migrent du sud vers le nord rendant notre industrie vulnérable à l’introduction de plus en plus fréquente de maladies que l’on ne voyait pas avant.

Il vaut mieux prévenir que guérir!

Voici les principales recommandations pour prévenir et contrôler cette maladie :

  • Changer d’aiguille et de seringue à toutes les injections.
  • Nettoyer et désinfecter le matériel et les outils exposés au sang d’un bovin entre chaque utilisation.
  • Dans la mesure du possible, mettre en place un programme de contrôle des tiques, des moucherons piqueurs et des mouches.
  • Lors d’achats d’animaux, s’informer du statut sanitaire de l’élevage d’origine quant à l’anaplasmose bovine et faire des analyses de dépistage.
  • Pour toutes questions concernant cette maladie, veuillez consulter votre médecin vétérinaire.

Nous vous invitons à visionner ou revisionner le webinaire L’introduction de sujets : éviter les bombes à retardement!

Source : MAPAQ

Retour en haut


Nouvelle agente aux programmes qualité et bien-être

Depuis le 16 janvier 2023, madame Catherine Larivée-Bazinet, agronome, s’est jointe au service des affaires agronomiques des PBQ où elle occupe le poste d’agente aux programmes qualité et bien-être.  Dans ses fonctions Catherine verra au développement et à la mise en place des programmes qualité sur les fermes de bovins du Québec en plus de faire le suivi des étapes de certification des fermes (audit, revue des registres, etc.) pour les programmes VGQC, Veau Vérifié et VBP+. Elle sera aussi responsable de la promotion des programmes auprès de producteurs et collaborera aux activités de communication au grand public en lien avec les programmes qualité.

Catherine fait un retour aux Producteurs de bovins du Québec où elle a œuvré dans le domaine des communications.  Par sa formation, sa connaissance de la production de veaux et de bœufs et ses compétences, nous sommes assurés qu’elle contribuera positivement aux dossiers sous sa responsabilité.

Bon retour Catherine!

Source : PBQ

Retour en haut


Lancement d’un regroupement d’assurances collectives – PÉRIODE D’ADHÉSION!

Avis aux producteurs agricoles : AGRIcarrières vous invite à adhérer au NOUVEAU regroupement d’assurances collectives pour vos employés, ainsi qu’à relayer l’information.

Un bon moyen de se démarquer comme employeur!

Cliquez ICI pour en savoir plus sur le programme offert.

Date limite pour adhérer au regroupement : 1er février 2023

en communiquant avec :

Marie-Ange Bonin C.A.A.A., Directrice de comptes – Conseillère en avantages sociaux

1 877 622-8550, poste 4178 – mabonin@sagedecision.com  

Source : Agricarrière

Retour en haut


Sondage télémédecine vétérinaire – DERNIÈRE CHANCE!!

Vous avez jusqu’au 27 janvier 2023 pour y répondre. Cliquez ICI pour participer au sondage.  

L’Association des Médecins Vétérinaires Praticiens du Québec (AMVPQ) souhaite connaître vos besoins et votre vision quant au développement de la télémédecine vétérinaire pour les propriétaires d’animaux de fermes situées en régions dites éloignées.  

En répondant au questionnaire, vous contribuez à développer un service et des outils à valeur ajoutée qui répondent à vos besoins!

Confidentialité : Les informations seront traitées de manière confidentielle par Groupe AGÉCO. Seules des données regroupées seront diffusées. 

Pour plus d’information, veuillez contacter : 
Rosalie-Maude St-Arnaud au rm.st-arnaud@groupeageco.ca

Source : AMVPQ

Retour en haut

BOVIN DE RÉFORME ET VEAU LAITIER

Veaux croisés – l’importance du choix de taureau

Quand vient le temps d’inséminer une vache laitière avec de la semence de taureau de boucherie, il faut chercher à maximiser le potentiel d’engraissement des veaux laitiers croisés boucherie, tout en limitant l’impact sur la santé des vaches. En effet, une gestation longue ou un veau de grande taille peuvent entraîner des complications au vêlage.

En production bovine, le potentiel génétique des reproducteurs est estimé grâce aux écarts prévus chez les descendants (EPD), soit l’estimation de l’écart entre la performance des descendants d’un individu pour un caractère donné et la performance moyenne des descendants de référence de sa race. Bien qu’ils soient conçus pour estimer les améliorations de performances à l’intérieur de chaque race de bovins de boucherie, les EPD de ces taureaux sont aussi utiles aux producteurs laitiers pour qu’ils aient un meilleur contrôle de leur programme de croisement.

En choisissant un taureau de boucherie ayant un taux de croissance élevé, il est possible de tirer profit de la vigueur hybride et de produire un veau croisé dont la croissance est supérieure à la moyenne de ses parents. Un taureau ayant des EPD avantageux pour le poids à un an, le rendement en viande et la surface de l’œil de longe permet de maximiser le potentiel du veau croisé. Cependant, lors de l’insémination de taures ou de vaches ayant eu des difficultés à la mise bas, il serait prudent de choisir un taureau dont les EPD de facilité de vêlage et de poids à la naissance limitent le risque de dystocie.

Pour consulter le guide complet sur l’utilisation de la semence de boucherie dans les troupeaux laitiers, cliquez ici.

Source : PBQ

Retour en haut

VEAU DE GRAIN

Assemblée d’information des producteurs de veaux de grain

Le 8 juillet 2020, le comité de mise en marché des veaux de grain a mis fin à la Convention de mise en marché des producteurs de veaux de grain en vigueur avec les acheteurs et s’est engagé dans un processus de négociation avec eux pour conclure une nouvelle entente.

Entre juillet 2020 et mars 2022, le comité de négociation veau de grain a rencontré chaque acheteur à cinq reprises. Ces rencontres ont permis de discuter de l’ensemble des demandes des producteurs et des acheteurs. 

Les producteurs de veaux de grain sont invités à se joindre au comité de négociation afin de prendre connaissance des principes de fonctionnement de la nouvelle Convention de mise en marché des veaux de grain et du Règlement sur la production et la mise en marché des veaux de grain.

Pour rappel :

  • La Convention régit les conditions de vente entre les PBQ et les acheteurs de veaux de grain;
  • Le Règlement établit les conditions de production à la ferme ainsi que les conditions de mise en marché des veaux de grain.

Les producteurs peuvent se présenter à n’importe laquelle des rencontres d’information suivantes :

Date

Lieu

Adresse

Heure

17 février 2023

Sorel-Tracy

Hôtel de la Rive
165, chemin Sainte-Anne
Sorel-Tracy, QC  J3P 6J7

10 h à 15 h

22 février 2023

Saint-Hyacinthe

Vignoble Château Fontaine
4900, rue Martineau
Saint-Hyacinthe, QC  J2S 7B8

10 h à 15 h

23 février 2023

Drummondville

Hôtel et suites Le Dauphin
600, boul. Saint-Joseph
Drummondville, QC  J2C 2C1

10 h à 15 h

Par ailleurs, une assemblée générale spéciale (AGS) se tiendra le 9 mars 2023, lors de laquelle l’ensemble des producteurs de veaux de grain seront invités à se prononcer sur la nouvelle convention et refonte règlementaire de leur secteur:

Date

Lieu

Adresse

Heure

9 mars 2023

Saint-Jean-sur-Richelieu

Quality Hôtel Centre de congrès
725, boul. du Séminaire Nord
Saint-Jean-sur-Richelieu, QC  J3B 8H1

10 h à 15 h

 

Pour plus d’information, contactez Mme Aurore Paradis par courriel au aparadis@upa.qc.ca.

Source : PBQ

Retour en haut

VEAU DE GRAIN ET VEAU DE LAIT

Campagne hiver 2023

Le Veau du Québec en vedette à l’émission Salut Bonjour!

Le Veau du Québec sera la vedette à l’émission Salut Bonjour du 28 janvier dans la chronique du chef Jean-François Plante. En plus de parler des bénéfices du veau, il partagera une recette simple et savoureuse avec des cubes de veau de grain. La recette cuisinée ainsi qu’un article co-marqué portant sur le Veau du Québec seront publiés sur le site Web de Salut Bonjour avec la vidéo captée de la chronique. Cet article sera commandité pendant quatre semaines à la suite de l’intégration télévisée, mais restera disponible indéfiniment sur le site. La recette sera publiée sur les pages Facebook et Instagram de l’émission le lundi 30 janvier et amplifiée pendant quatre semaines sur les réseaux sociaux de Salut Bonjour.

Bannières publicitaires sur le site Web de Salut Bonjour

  • À partir du 28 janvier et pour une période de quatre semaines, il y aura une campagne publicitaire sur le site Web de Salut Bonjour dans laquelle des bannières publicitaires cliquables dirigeront vers le site Web du Veau du Québec.
  • Du 23 janvier au 5 mars (6 semaines), des publicités vont paraître sur le réseau de Yahoo! (MSN, Yahoo, Apple News, HuffPost, etc.).

 

Campagne de publicité numérique sur Facebook, Instagram et Pinterest

  • En février et en mars, une campagne de publicité numérique sera également élaborée sur les pages Facebook, Instagram et Pinterest du Veau du Québec.
  • Une collaboration avec l’influenceuse Folks & Forks aura lieu vers la mi-février.

Source : PBQ

Retour en haut

VEAU D’EMBOUCHE

Vaccination du troupeau reproducteur

À compter du 1er août 2023, les veaux d’embouche commercialisés dans le Circuit des encans spécialisés de veaux d’embouche du Québec (Circuit) devront provenir d’un troupeau reproducteur ayant été vacciné avec la protection fœtale (FP).

À partir des connaissances actuelles, deux scénarios d’implantation d’un protocole de vaccination du troupeau offrant la FP sont présentés pour la commercialisation de veaux d’embouche aux encans spécialisés à compter de la saison 2023-2024 :

Scénario 1

  1. Tous les veaux sont vaccinés avec un vaccin vivant modifié (VVM) après l’âge de 5 mois (requis par Les Producteurs de bovins du Québec (PBQ) pour la mise en marché dans le cadre du Circuit);
  2. Les génisses sont revaccinées avec un VVM FP au moins un mois avant la première saillie;
  3. Toutes les vaches du troupeau sont vaccinées en post-partum avec un VVM FP ou un vaccin contre la diarrhée virale bovine (BVD) inactivé approuvé pour la FP, selon les directives de l’étiquette;
  4. Une dose de rappel annuelle est administrée selon les directives de l’étiquette pour obtenir la FP.

Scénario 2

  1. Tous les veaux sont vaccinés avec un VVM après l’âge de 5 mois (requis par les PBQ pour la mise en marché dans le cadre du Circuit);
  2. Les génisses sont revaccinées avec un VVM FP au moins un mois avant la première saillie, puis revaccinées au cours du deuxième trimestre de gestation avec un vaccin contre la BVD inactivé approuvé pour la FP;
  3. Les vaches reçoivent un VVM FP au moins un mois avant la première saillie et sont revaccinées au cours du deuxième trimestre de gestation avec un vaccin à BVD inactivé approuvé pour la FP;
  4. Une dose de rappel annuelle est administrée par la suite, au courant du deuxième trimestre de gestation, avec un vaccin à BVD inactivé approuvé pour la FP.

Après l’implantation d’un des deux scénarios de vaccination, les vaches nouvellement entrées dans le troupeau et sans statut vaccinal connu doivent recevoir un VVM FP en présaillie avant d’être intégrées au programme de vaccination.

Voici la liste des vaccins qui seront acceptés :

  • BoviShield Gold FP5
  • CattleMaster Gold FP5
  • Vista 5L5 SQ
  • BoviShield Gold FP5 VL5
  • Express FP5
  • Pyramid FP5
  • BoviShield Gold FP5 L5HB
  • Vista 5 SQ
  • Pyramid FP10

Nous vous rappelons que l’objectif de cette vaccination est de poursuivre l’amélioration de la qualité des veaux d’embouche mis en marché dans le Circuit.

Source : PBQ

Retour en haut


Vente aux enchères par ordinateur

Une demande de modification règlementaire a été déposée à la Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec pour ajouter le mode de mise en marché des veaux d’embouche par vente aux enchères par ordinateur. L’objectif de cette modification est d’augmenter le nombre d’animaux provenant d’entreprises certifiées VBP+ et se classifiant Bœuf durable. Ces modifications ont été apportées en vue d’offrir le plus de flexibilité possible et ainsi répondre aux besoins des vendeurs et des acheteurs.

Plus de détails pourront être spécifiés lors des assemblées générales annuelles régionales qui se tiendront en février.

Source : PBQ

Retour en haut


Analyse de groupe de veaux d’embouche : Témoignages et approche multidisciplinaire

Dans cette vidéo, écoutez William Lemelin de la Ferme BOVIOR Lemelin expliquer pourquoi il participe aux analyses de groupe année après année et ce que cela apporte à son entreprise. Ensuite, voyez Jocelyn Jacob, membre du groupe Bovi-Expert, démontrer l’importance du travail en multidisciplinarité des intervenants du secteur pour le progrès d’une entreprise agricole.

Vous souhaitez participer à l’analyse de groupe de veaux d’embouche en 2023? Pour plus d’information, transmettez vos coordonnées en cliquant sur le lien suivant : https://forms.gle/ioWSpjxmH478qgU28

Source : PATBQ

Retour en haut


Prise de données automatisée à la ferme

La prise de données de naissance ou la prise de poids des veaux ne devraient pas être un casse-tête. Plusieurs outils existent pour que ce soit RAPIDE et SIMPLE.

Cette vidéo démontre comment l’utilisation d’un bâton lecteur RFID XRS2 et une tête de balance XR5000 de Tru-Test permettent de collecter les données de naissance à la ferme et de faire les suivis des gains de poids aux pesées subséquentes des veaux rapidement, le tout sans paperasse et sans erreurs. Ces équipements facilitent aussi la saisie des données au Programme d’analyse des troupeaux de boucherie du Québec et permettent ainsi un suivi de troupeau en toute simplicité.

Source : PATBQ

Retour en haut

VEAU D’EMBOUCHE ET BOUVILLON D’ABATTAGE

Nouvelle offensive VBP+

Les secteurs bouvillons et veaux d’embouche ont décidé de lancer une nouvelle offensive pour augmenter le nombre d’adhérents au programme VBP+.

Dans le secteur veau d’embouche, les producteurs de 100 vaches et plus seront particulièrement visés par la publicité. La campagne comportera l’envoi de courriels invitant les producteurs à certifier leur ferme et des appels téléphoniques ciblés.

Du côté des bouvillons, le secteur travaille à rendre la certification obligatoire.

Source : PBQ



Pour consulter la liste des producteurs certifiés, cliquez ici.

Retour en haut

BOUVILLON D’ABATTAGE

 

Poids carcasse record des bouvillons au Canada cet automne

La Financière agricole du Québec a versé près de 12,9 M$ aux producteurs de veaux d’embouche dans le cadre de la deuxième avance de compensation de l’année d’assurance 2022 au Programme d’assurance stabilisation des revenus agricoles (ASRA). Ce paiement représente un montant de 21,69 $ par vache et de 0,2462 $ par kilogramme de veau vendu.

Une première avance avait été versée en juin dernier. Ce second versement porte à près de 43 M$ le montant total versé aux producteurs de veaux d’embouche par le programme ASRA. Rappelons que le programme est financé aux deux tiers par le gouvernement et au tiers par les producteurs de bovins.

Dans un contexte où l’année 2022 a été caractérisée par une grande variabilité des prix de vente de veaux d’embouche, les sommes versées soutiendront les producteurs qui ont dû composer avec une augmentation des coûts d’alimentation et de carburant.

Lire le communiqué.

Pour en savoir davantage sur les programmes d’assurance et de protection du revenu de la FADQ, visionnez ses webinaires.

Source : PBQ

Retour en haut

NOUVELLES DE LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC

12,9 M$ versés aux producteurs de veaux d’embouche

Programme ASRA

La Financière agricole du Québec annonce qu’elle a versé 2,7 millions de dollars à 439 producteurs de foin et de pâturages dans le cadre du Programme d’assurance récolte (ASREC). 

Ce paiement considère les pertes occasionnées par le gel hivernal, le manque de pluie ou l’excès de pluie dans certaines régions.

Pour en savoir plus, lisez l’Actualité du site Web de la FADQ .

Source : FADQ

Retour en haut

NOUVELLES DE L’ASSOCIATION CANADIENNE DES BOVINS

 

Consultation sur la Stratégie pour une agriculture durable

Lire l’article original (version anglaise)

En décembre dernier, la ministre Marie-Claude Bibeau a annoncé la Stratégie pour une agriculture durable (anciennement le Plan d’agriculture durable). Les consultations sur la Stratégie se poursuivront jusqu’en avril 2023. L’Association canadienne des bovins (ACB) siège au comité consultatif du ministre avec d’autres associations nationales de producteurs spécialisés et d’autres intervenants du secteur. Au cours des prochaines semaines, l’ACB communiquera avec l’ensemble de l’industrie bovine afin d’élaborer un message cohérent et complet.

Vous pouvez lire le document de discussion sur le SAS ICI.

 

Source : ACB

Retour en haut


L’Association canadienne des bovins fête ses 90 ans!

Lire l’article original (version anglaise)

Alors que nous bouclons notre 90e année, l’Association canadienne des bovins est ravie de vous faire découvrir les moments et les événements marquants qui ont contribué à modeler notre organisation et à faire de nous ce que nous sommes aujourd’hui.

À partir de cette semaine, nous présenterons une série de courtes vidéos sur nos réseaux sociaux pour célébrer notre 90e anniversaire et la richesse de notre histoire. Nous sommes fiers de notre passé et souhaitons un avenir dynamique pour notre relève. Nous espérons que vous aimerez notre voyage dans le passé et nous vous invitons à partager avec nous vos souvenirs que ce soit une histoire, une photo ou une vidéo. Les éleveurs de bovins de partout au Canada ont contribué à modeler l’histoire de l’ACB et de l’industrie bovine canadienne dans son ensemble. Envoyez-nous vos souvenirs !

Source : ACB

Retour en haut


Posez votre candidature au Programme de mentorat des jeunes leaders en production bovine canadienne dès aujourd’hui!

Lire l’article original (version anglaise)

Profitez de mentorat et de possibilités de développement de carrière dans l’industrie bovine canadienne grâce au programme du Canadian Cattle Young Leaders !

L’appel de candidatures pour le programme est officiellement lancé et se terminera le 31 mars 2023 à 23 h 59 (HNR) au www.canadiancattleyoungleaders.ca.

Le programme de mentorat a été mis en place par l’Association canadienne des bovins (ACB) en 2010, et depuis, plus de 170 diplômés ont participé au programme. Le programme du Canadian Cattle Young Leaders invite les personnes de 18 à 35 ans de partout au Canada provenant de tous les domaines touchant la chaîne d’approvisionnement du bœuf, incluant des producteurs, des étudiants, des vétérinaires, des conseillers financiers et plus encore, à poser leur candidature ! Grâce au programme du CYL, les 16 participants sélectionnés chaque année sont jumelés à un chef de file de l’industrie pour un mentorat d’une durée de neuf mois afin de les aider à faire avancer leur carrière dans l’industrie du bœuf. Ils reçoivent également un budget de 2 000 $ qu’ils peuvent utiliser pour des possibilités de formation et de voyage de leur choix. De plus, les participants ont accès à de nombreuses formations visant l’acquisition de compétences ainsi que des possibilités de voyage et réseautage destinés spécifiquement à l’industrie bovine. Nous accordons une grande importance à la diversité au sein des candidats, et nous encourageons toute personne intéressée à la poser. Ce principe contribue grandement à exposer les jeunes leaders à de nouvelles idées et à favoriser les expériences d’apprentissage entre pairs.

Si vous êtes prêts à passer à la prochaine étape afin de faire avancer votre carrière et votre implication au sein de l’industrie bovine canadienne, visitez notre site Web pour de plus amples informations.

Merci à nos partenaires de la Fondation, Cargill, MNP, McDonald’s Canada et New Holland ainsi qu’aux commanditaires or, Financement agricole Canada, Alltech, RBC Objectif avenir et Elanco. Le tout est possible grâce à l’extraordinaire soutien de la part des généreux commanditaires du programme.

Veuillez contacter Jessica Radau, coordonnatrice du leadership des jeunes de l’ACB au radauj@cattle.ca pour toute question à propos du programme ou du dépôt de candidature.

Source : ACB

Retour en haut


L’ACB se joint à une coalition qui défend les circonstances uniques auxquelles font face les conducteurs de véhicules commerciaux destinés au transport du bétail

Lire l’article original (version anglaise)

L’industrie canadienne du camionnage est l’un des secteurs les plus réglementés au Canada. Une nouvelle réglementation est entrée en vigueur le 1er janvier 2023, afin d’améliorer la sécurité et de réduire la fatigue des conducteurs. En vertu de cette réglementation, tous les véhicules utilitaires sous réglementation fédérale doivent être équipés d’un dispositif de consignation électronique (DCE). Ce mandat est lié au règlement sur les heures de service. Un DCE enregistre automatiquement les heures de conduite d’un conducteur et facilite l’enregistrement de ses rapports d’activités. Aucune disposition n’a été prise pour les circonstances uniques qui peuvent survenir lors du transport de bétail.

Les conducteurs qui transportent du bétail ne peuvent pas toujours s’arrêter et « se reposer » en raison de leur chargement vivant. Il faut tenir compte des installations, des conditions météorologiques et des préoccupations relatives aux soins des animaux. Les conducteurs en tiennent actuellement compte dans leur plan logistique pour le temps de repos, mais des difficultés surviennent lorsque des circonstances imprévues ou des urgences amènent les conducteurs à maximiser leur période de service dans des endroits où il n’est pas possible de décharger le bétail pour l’alimenter, l’abreuver et le reposer. Cela peut se produire en raison d’animaux capricieux qui ralentissent le chargement, d’inspections vétérinaires qui ralentissent le passage des frontières, ou de conditions météorologiques et routières qui ralentissent les déplacements.

L’ACB est d’avis que le bien-être des humains et des animaux doit être pris en compte dans les règlements de transport. L’ACB défend cette position aux côtés de nombreuses autres organisations nationales de producteurs et de vétérinaires. Notre premier objectif est d’obtenir la reconnaissance que le bien-être des animaux constitue une urgence en vertu des paragraphes 76 (1) et (2), ce qui permettrait aux conducteurs de prolonger le temps de conduite accordé pour se rendre à destination.

L’harmonisation avec la réglementation des États-Unis, qui prévoit une exemption du temps de service des conducteurs de bétail dans un rayon de 150 milles aériens de la source et de la destination de leur trajet, est la solution proposée à long terme. Cette exemption offre la souplesse nécessaire pour livrer des animaux vivants sans compromettre le bien-être des animaux et elle ne compromet pas la sécurité des conducteurs ou du public.

Source : ACB

Retour en haut


Vous pouvez désormais accéder à l’enregistrement du webinaire « A Deep Dive into Canadians Perceptions of Beef »

Lire l’article original (version anglaise)

La semaine dernière, le programme d’engagement du public et des parties prenantes a présenté son premier webinaire de 2023 intitulé : « A Deep Dive into Canadians Perceptions of Beef ». Ashley Bruner du Centre canadien pour l’intégrité des aliments (CCIA) a partagé les grandes lignes de la recherche effectuée dans le cadre de leur enquête sur la confiance du public de 2022 et s’est concentrée sur les résultats importants pour l’industrie du bœuf.

Cet événement a été enregistré et peut être visionné sur Vimeo :

Source : ACB

Retour en haut